Construire en bois IPE c'est agir pour la planète

Au cours de sa croissance, un arbre absorbe du CO et rejette du O dans

Les forêts constituent ce que l'on appelle des « puits de carbone »: elles séquestrent le carbone, notamment grâce à la photosynthèse.

En ne laissant pas le bois se décomposer naturellement, en l'utilisant dans la construction par exemple, on prolonge le phénomène de stockage, et par conséquent, on augmente l'impact du phénomène sur la quantité totale de CO présente dans l'atmosphère.

Emprisonner les gaz à effet de serre ne réduit pas les émissions, mais constitue une réponse efficace à la lutte contre le changement climatique 'Un mètre cube de bois stocke 1 tonne de Co2)

bois-energie.jpg

Réduction des émissions de Co

Mettre à profit l'intégralité du potentiel du matériau bois dans la construction (puits de carbone et effets de substitution) permettrait à l'Europe de réduire ses émissions annuelles de CO de 300 millions de tonnes, soit de 15 à 20% ! Réduire la consommation d'énergie fossile, c'est réduire les émissions de gaz à effet de serre.

Par le biais du protocole de Kyoto, la France s'est engagée à réduire par 4 ses émissions de CO d'ici 2050. La fabrication de produits en bois ipé 5 par exemple,  nécessite nettement moins d'énergie qu'avec d'autres matières premières de type acier ou béton.

La première énergie économisée et celle dont on n'a pas besoin. Le meilleur moyen de réduire sa consommation de chauffage est sans aucun doute de travailler sur les performances de l'enveloppe du bâti.

 

Mettre à profit l'intégralité du potentiel du matériau bois dans la construction

(puits de carbone et effets de substitution) permettrait à l'Europe de réduire ses émissions annuelles de CO de 300 millions de tonnes, soit de 15 à 20% !

 

Les commentaires sont fermés.